« la notion française de culture scientifique a un côté un peu abstrait »

Ce mois-ci est paru un ouvrage collectif particulièrement intéressant, relatif aux questions science-société. Il a pour titre « Partager la science : l’illettrisme scientifique en question ». Paru aux Éditions Actes Sud, il rassemble les communications et débats qui se sont tenus lors de l’université européenne d’été de 2011 de l’Institut des Hautes Études pour la Science et la Technologie (IHEST).

Bien que les contributions soient assez différentes les unes des autres, elles ont toutes pour objet cette même question : comment faire en sorte que nos concitoyens soient plus au fait des enjeux scientifiques et techniques de notre monde moderne ?

Vaste programme, me direz-vous. Au vrai, l’ouvrage ne prétend pas apporter des solutions toutes faites à une question qui perdure et ne trouvera sans doute pas sa réponse demain matin. Les auteurs du livre se demandent plutôt comme affiner le diagnostic, comment mieux comprendre les raisons de l’inculture scientifique qui persiste aujourd’hui majoritairement (si vous savez comment marche votre télévision ou une centrale nucléaire, ce constat ne s’applique pas à vous).

Tags: