Le Bouquet de Revues.org : l’offre premium du Cléo pour le libre accès -Cléo – Centre pour l’édition électronique ouverte

« Le Bouquet de Revues.org est une offre innovante dans le domaine de l’édition scientifique en libre accès. Il repose sur un modèle économique hybride qui combine libre accès à l’information et commercialisation de services générateurs de revenus pour les producteurs de ressources. Le Bouquet constitue une opportunité historique pour associer libre accès et développement durable de l’édition. Le Bouquet est tout simplement le moyen concret que propose le Cléo aux bibliothèques et aux éditeurs pour créer une alliance durable en faveur du libre accès en sciences humaines et sociales. »

Tags:

Discover transforme Wikipedia en magazine grâce à l’iPad

Depuis la sortie de l’iPad, les applications qui permettent d’accéder à Wikipedia avec une interface et une navigation différentes de celle proposées par le site n’en finissent plus de sortir sur l’AppStore. Après Wikipanion, Articles, WikiHD, voici la dernière application de la société Cooliris, Discover, spécialiste des interfaces innovantes pour accéder à différents types de contenus. Discover est une application pour iPad qui permet d’afficher le contenu de Wikipedia avec une interface à laquelle nous n’aurions pas forcément pensé pour une encyclopédie : le design d’un magazine.

Cette application est l’exemple parfait de ce qu’un choix d’interface peut apporter au contenu et comment il change le rapport que le lecteur a avec ce dernier. Au-delà de la simple mise en page, on notera également que Discover utilise tous les moyens possibles pour que le lecteur interagisse avec Wikipedia : passage mode paysage à mode portrait, intégration de plusieurs gestes pour faciliter la navigation etc.

Discover for iPad

Il se pourrait bien que Discover renouvelle le genre des applications Wikipedia. En tout cas, il s’agit d’un programme à suivre de très près et que nous ne manquerons pas de tester dans les prochains jours. Pour être tenu au courant de la sortie de Discover, rendez-vous sur le site dédié.

Partager cet article :

Twitter
Facebook
Digg
del.icio.us
Wikio
Netvibes
email
Print
PDF

15. Du mythe aux pratiques : la société de l’information (2) limite des communautés en ligne « Suzy Canivenc

La mise en pratique de l’autogestion se heurte ainsi à de nombreux obstacles (contextuels, organisationnels et humains) qui rendent ces expérimentations limitées à de nombreux points de vue (en nombre, en taille et en durée). Nos constats rejoignent ici ceux de nombreux auteurs ayant travaillé sur l’autogestion dans les années 1970 et 1980 et qui ont eux aussi souligné les limites de ce modèle. D’hier à aujourd’hui, les expérimentations autogérées ne semblent donc pas en mesure de nous offrir une alternative durable et d’envergure.

Les humanités numériques sont-elles solubles dans Google ? | Socio-informatique et argumentation

« La firme de Mountain View a récemment publié les lauréats de l’appel à projet concernant l’exploitation des contenus de Google Books, revendiquant son engagement au service des humanités numériques. Du point de vue du développeur d’instruments pour l’analyse de grands corpus, rien de bien transcendant dans la liste ; seule reste sans précédent l’importance du gisement littéraire proposé à l’exploitation informatique. On peut en discuter mais l’argument de la masse de données disponibles est un peu court du point de vue épistémologique : on accumule des données et on se demande après coup ce que l’on va bien pouvoir en extraire, Que l’on me permette d’y entrevoir une sorte de miroir aux alouettes pour les méthodes d’analyse informatisée ! Ouvert à toutes les expériences instrumentales, le moteur de recherche hégémonique n’a visiblement qu’un seul objectif : continuer d’attirer à lui toute la matière numérique et grignoter encore du “temps de cerveau disponible” chez les internautes. Aussi, l’enthousiasme de Google pour la cause des « Digital Humanities » laisse rêveur. Inutile de reprendre ici les chiffres et les commentaires qui saturent toute la toile et bien au-delà : son emprise sur le Web, qui a donné lieu à bien des polémiques, dont en France celles lancées par Jean-Noël Jeanneney, ne cesse de s’étendre1. De sorte que parler d’un pur programme de recherches sur des contenus, eut-il pour seule vocation d’étudier des bibliothèques entières d’œuvres philosophiques, littéraires ou historiques, sans considérer dans le même mouvement la capacité de configuration de nos cadres cognitifs dont disposent désormais les ingénieurs de Google a quelque chose de cocasse2, au moins vu de cet angle un peu incongru du monde des humanités numériques que constitue la socio-informatique ! »

Tags:

France : 60 000 iPad

Le lancement de l’iPad a été un succès. Apple n’a pour l’instant communiqué que sur les ventes à l’international. Plus de 3,2 millions de tablettes ont donc trouvé un foyer entre les Etats-Unis et les quelques autres pays où il est disponible officiellement. Mais combien pour le marché français ? L’hexagone réserve habituellement un très bon accueil aux produits pommés, et cette fois-ci ne devrait pas déroger. Ainsi, selon un comptage officieux effectué par les opérateurs, iPad se serait vendu à près de 60 000 unités sur le territoire national depuis fin mai.


Confidentiel