Open Acces Before : 1535, paniqué, François Ier interdit toute impression de livre dans son royaume – sous peine d’être pendu

«Dans cette bataille de titan “pour l’esprit des hommes”, le protestantisme se montra toujours foncièrement offensif, précisément parce qu’il sut exploiter le marché en expansion de l’imprimé en langue vulgaire créé par le capitalisme, cependant que la Contre-Réforme défendait la citadelle du latin. (…) Rien ne donne une meilleure idée de cette mentalité de siège que la décision prise en 1535 par un François Ier paniqué, d’interdire toute impression de livres dans son royaume – sous peine d’être pendu haut et court! L’interdit et l’impossibilité de l’appliquer s’expliquent tous deux par le fait que les frontières orientales de son royaume étaient bordées d’Etats et de cités protestants produisant une avalanche d’imprimés de contrebande1.»

Tags:


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search