The Pirate Bay : Le juge était une taupe- Ecrans

D’après la station, le juge Tomas Norström, en charge du procès The Pirate Bay, a été membre de plusieurs organisations de défense du droit d’auteurs. Des lobbies comme la SFIR (l’association suédoise pour la protection de la propriété intellectuelle ) ou encore la Swedish Association of Copyright (SFU) dont font partie plusieurs plaignants de l’affaire. Autant dire que l’ombre du conflit d’intérêt plane désormais sur le verdict, et la défense entend bien bénéficier de cette retentissante bévue.

« Nos avocats vont tenter de faire annuler le jugement. Ils sont tellement furibards que ça fait peur », explique à nouveau Sunde sur son Twitter, via lequel il a également diffusé un document (en pdf et en suédois) compromettant pour le juge Tomas Norström. Il s’agit d’un courrier daté de juin 2001 écrit par Marianne Levin au nom de la SFIR.