Aldus – 2006: Electre, son complexe jusqu’à quand?

"Les éditeurs ont interdit qu'Electre, que leur budget publicitaire finance, soit la base de référence gratuite des Français. L'une des deux principales raisons de l'absence des libraires sur l'internet réside dans cette mauvaise décision. La base bibliographique de référence est aujourd'hui celle d'Amazon. Et les positions d'Amazon dans les paquets/ficelle sont aussi des positions prises pour la vente de fichiers numériques. Alors, certes, la vente de fichiers numériques, pour encore quelque temps, ne pèse rien. Et la ménagère de plus de 50 ans n'est pas à la veille d'abandonner le livre papier."
Pour la dernière phrase qui sait? J'ai envie d'ajouter, chaque mois maintenant compte et certains devront peut-être s'expliquer un jour sur les conséquences désastreuses de ces choix. En écho, bien entendu, au récent coup de gueule du directeur de la Libraire Dialogues à Brest…