Zataz.com condamné pour avoir signalé une faille de sécurité

Sécurité informatique, Virus L'interprétation de la loi française entraine de nombreux paradoxes en matière de sécurité informatique. Ainsi, il y a cinq ans on avait parlé de l'affaire Guillermito, condamné après avoir démontré que la publicité d'un antivirus était mensongère. Aujourd'hui c'est au tour de Zataz, le « Voici » de l'underground. Son créateur, Damien Bancal, a été condamné pour avoir publié un article à propos d'une faille (un FTP anonyme permettait à Google d'indexer les fichiers privés des utilisateurs) dans le système d'information de Forever Living Products, un distributeur de produits à l'aloe vera.