Le lien facile (2) : Face Ecran

Donc : il s’agit de mettre en rapport des bases bibliographiques avec des documents plein texte (dans l’idéal). C’est à cela que sert SFX. Mais pour faire cela, le résolveur a besoin de savoir à quoi exactement la bibliothèque est abonnée (ben oui, SFX ne peut pas le deviner, faut pas rêver…)

Ceux qui suivent auront remarqué que nous avons donc, d’une part, les sources ; d’autres part, un emboîtement de targets qui contiennent des portfolios pour lesquelles on a accès à un certain nombre de services.