InDesign fête ses 10 ans

"InDesign n'est pas encore parfait, quelles sont ses principales lacunes ?
BM : La fonction "Notes de bas de page" n'est à mon avis utilisable que dans le cadre d'un livre simple et c'est tout. Les tableaux n'ont plus évolués depuis la version CS. Réaliser des documents en plusieurs versions linguistiques est pour moi assez difficile dans InDesign tant que les variables ne pourront être césurées, tant que les objets seront ramenés sur un même calque lorsqu'ils sont groupés, tant que les sections seront globales à tout le document et non par version de langue (idem pour les métadonnées)… InDesign a été pensé dans les années 1990 sans tenir compte de la possibilité qu'un document puisse être décliné en plusieurs langues et c'est le principal reproche que j'adresse à Adobe qui ne voit pas plus loin que le marché anglophone."