De l’autre côté du miroir

"Depuis des années nous quémandons auprès des éditeurs la fourniture de leurs métadonnées pour approvisionner le site internet librairiedialogues.fr.

A dire vrai, en vain, le plus souvent.

A la notable exception d’Editis, des P.U.F et des éditeurs équipés par giantchair.com, auxquels il faut ajouter Thierry Magnier, et très imparfaitement l’école des loisirs, aucun éditeur de la place ne se soucie de prendre au sérieux nos demandes.

Quand les éditeurs de livres, en 1981, voulaient préserver un réseau de libraires et autres revendeurs, riche, dense et varié, les majors du disque faisaient le pari contraire qu’il serait plus profitable de supprimer le réseau de disquaires. Décision funeste. Pour les disquaires. Pour les majors.

Aujourd’hui, n’ayant, pour beaucoup, toujours pas pris la mesure des bouleversements que la révolution numérique entrainera dans l’édition et la librairie, les éditeurs sont en train, par mégarde ou par inertie, de sacrifier leur réseau de libraires revendeurs sur l’internet. Hélas."

Tags:

Posted by: marind