Le gratuit se la joue payant – Libération

"Apparu en 2004 en Corée du Sud, Kart Rider totalise aujourd’hui plus de 250 millions de comptes ouverts. C’est un jeu vidéo en 3D plutôt léchée, très classique et rappelant fortement le célèbre Mario Kart. Un tiers des Coréens y aurait joué au moins une fois. Principal ingrédient du succès : il est gratuit. C’est un des précurseurs du «free-to-play» et de l’«Item selling» (vente d’objets), un modèle économique surprenant et d’une simplicité déconcertante : le joueur ne paie que s’il le veut bien. Il peut en effet jouer indéfiniment sans débourser un centime. Mais s’il s’accroche, si le jeu est bon, s’il a envie d’en découvrir plus ou s’il a juste envie d’un nouveau chapeau pour son personnage, il peut sortir sa carte bleue."

Tags:

Posted by: marind