La question du plagiat | Évaluation de la recherche en SHS

“Le plagiat universitaire est une question dont on parle peu, mais qui doit évidemment être abordée dans le cadre d’un carnet consacré à l’évaluation. Après l’avoir rapidement évoquée il y a deux mois, en réponse à l’interpellation de François Blanchard sur les manquements à la rigueur scientifique sous la pression de l’évaluation quantitative, je voudrais y revenir de façon plus détaillée, en offrant quelques pistes. Ce long billet a une nature hybride, présentant d’un côté des références et des données, et de l’autres quelques réflexions rapides.

Le même mot, compris au sens d’une reproduction frauduleuse des travaux d’autrui, recouvre deux phénomènes assez différents selon qu’il s’agit de devoirs d’étudiants ou de travaux de recherche ; il faut pourtant les prendre en considération simultanément, car ils ne sont pas sans rapports. Une nouveauté de ces dernières années tient peut-être justement à une convergence de ces deux niveaux, avec la multiplication de mémoires de master ou de thèses construites à base de copier/coller comme de mauvais devoirs de licence. Par ailleurs, il est impossible de lutter efficacement contre l’extension du plagiat parmi les étudiants sans dénoncer aussi fortement les pratiques de leurs enseignants.”

Tags: