Philippe Aigrain  » Pourquoi l’internet français est en berne

Dans les jours qui viennent, sans doute le 10 mars, l’Assemblée Nationale va débattre de la loi HADOPI dite “Création et Internet”. Cette loi a été produite à l’issue d’un débat tronqué où les autres options ont été ignorées par pur présupposé idéologique. Elle est marquée par la fixation obsessionnelle d’éradiquer le partage hors-marché entre individus des œuvres culturelles. Plusieurs éléments font qu’elle produira des dégâts collatéraux importants sur l’espace public numérique. D’abord parce que la loi se propose d’en exclure un nombre significatif de personnes, au mépris de droits fondamentaux qui viennent d’être rappelés brillamment dans le rapport Lambrinidis cité plus haut. Ensuite parce que l’absurdité du projet et l’autisme de ses promoteurs sont tels qu’ils en viennent à suggérer que les points d’accès publics à Internet ne donnent plus accès qu’à des sites préalablement autorisés selon un modèle de listes blanches.