Angleterre : un rapport officiel montre (presque) la voie du Copyright 2.0 « :: S.I.Lex ::

"L’Angleterre défraye la chronique numérique en ce moment avec ses projets de passage à la riposte graduée Hadopi-like pour lutter contre le téléchargement illégal.

Mais il ne faudrait pas verser trop vite dans le syndrome de la perfide Albion, car il émane en ce moment d’Angleterre des propositions vraiment novatrices en matière d’adaptation du droit d’auteur à l’environnement numérique.

Le pays qui a inventé le copyright (ne l’oublions pas) ne serait-il pas sur le point de poser les bases pour le réinventer ?"

Digital natives et (in)-compétences informationnelles

En revanche, étonnés par les compétences techniques des « digital natives » (pourtant loin d’être aussi développées), de nombreux enseignants et responsables éducatifs (du secondaire comme du supérieur) font encore l’impasse sur les compétences informationnelles, persuadés que les élèves et les étudiants savent désormais chercher seuls l’information, à partir du moment où ils interrogent le couple Google-Wikipedia. Cette enquête est donc une nouvelle pierre dans le jardin de ce que j’appelle « l’illusion spontanéiste », consistant à croire que les étudiants seraient spontanément acculturés à Internet, à la recherche et à l’évaluation de l’information, et qu’il n’y a donc aucun besoin de formation documentaire systématique. Illusion toujours très répandue sur les campus !

Open-access is the future: boycott locked-down academic journals

Maybe I'm wrong, maybe academic publishers will lead the media industry into a new era. Maybe they'll realize that their business model is outdated and develop new ones. Maybe they'll change their publishing and distribution strategy so as to make open-access viable (especially given that the libraries would love to move away from physical journals and pay-per-print is viable for those who want a bound version). This would make me ecstatic and I would happily volunteer to review for any traditional publisher who decides to go open-access. But I can't stand by and watch another generation of scholarship get locked down. It simply isn't right.

Best Practices for TEI in Libraries – TEIWiki

These best practices are for libraries using the Text Encoding Initiative’s Guidelines for Text Encoding and Interchange (P5). They are intended for use in large, library-based digitization projects, but may be useful in other scenarios as well.

There are many different library text digitization projects, for different purposes. With this in mind, these best practices are meant to be as inclusive as possible by specifying a series of encoding levels. These levels are meant to allow for a range of practice, from wholly automated text creation and encoding, to encoding that requires expert content knowledge, analysis, and editing. The encoding levels are not strictly cumulative: while higher levels tend to build upon lower levels by including more elements, higher levels are not supersets because some elements used at lower levels are not used at all at higher levels.

Transtext(e)s Transcultures è,è – Journal of Global Cultural Studies

Créée en 2006, Transtext(e)s Transcultures è,è est une revue académique tri-lingue. Son objectif est de proposer un forum qui transcende les frontières disciplinaires et spatiales pour des écrivains d'inspiration théorique et des universitaires de la communauté globale. Elle a pour ambition de fournir un espace où imaginer de nouveaux cadres d'explication et de représentation du monde, et à l'intérieur duquel différentes approches disciplinaires et différentes méthodes anti-disciplinaires peuvent s'affronter pour exprimer la complexité et la diversité des histoires et sociétés humaines.

Comment utiliser une fonte «non-standard» sur un site Web ? – Alsacréations

Il est de notoriété publique que l’usage des fontes sur le Web est limité à une poignée de fontes non pas standardisées, mais suffisamment répandues pour pouvoir être utilisées sans trop de risques. Et cela pour une raison très simple: la police de caractères que l’on souhaite utiliser doit être présente sur le système de l’utilisateur pour être utilisée par le navigateur. Cela reste très vrai, mais avec quelques subtilités que nous abordons dans cet article.

Test de @font-face sur les différents navigateurs

Préambule

La règle CSS @font-face est la réponse de CSS aux besoin des webdesigners d’utiliser une typographie personnalisée, ne dépendant pas des fontes installées sur le poste informatique du visiteur d’un site. Elle permet de demander au navigateur de télécharger un fichier de fonte, et de l’utiliser pour un nom de fonte donné.