Hot Type: No Reviews of Digital Scholarship = No Respect – Publishing – The Chronicle of Higher Education

An editor at a traditional scholarly journal knows what to do with a print monograph in the humanities or social sciences: Find a qualified reviewer to read it and write about the contribution it makes—or doesn’t. Yet create an online interactive archive or digital scholarly edition, and the same editor probably won’t know what to do with it.

Université Francois Rabelais – Journée d’étude “Les presses universitaires et l’édition électronique des livres”

"Le développement de l’édition numérique amène les éditeurs universitaires et scientifiques des Sciences Humaines et Sociales, qu’ils soient publics ou privés, à repenser en profondeur leurs modes de fonctionnement et de production. Comment penser la complémentarité livre papier/livre électronique, dans le cadre d’une offre qui doit assurer un équilibre entre une nécessité économique et la mission de valorisation de la recherche qui incombe aux presses universitaires ?

C’est toute la chaîne éditoriale qui doit être repensée et l’on perçoit les bouleversements profonds que vont connaître les presses universitaires dans les prochaines années.

Des acteurs de la filière échangeront, à l’occasion de cette journée organisée par les Presses universitaires François-Rabelais (PUFR), sur la nécessaire modernisation des procédures de la chaîne éditoriale pour, d’une part, aboutir à une complémentarité livre papier/livre électronique, et pour, d’autre part, garantir une rémunération de la plus-value éditoriale quel que soit le support. La question des modalités de la diffusion de ces livres électroniques en direction des particuliers et des bibliothèques sera aussi posée.

La construction de ces outils nécessite des collaborations et des mutualisations qui peuvent être porteuses de dynamiques nouvelles et d’une recomposition du paysage de l’édition scientifique en Sciences Humaines et Sociales."

Tags:

Posted by: marind

Atelier : Analyse de données en ligne : Quels intérêts et avenir pour les SHS ? (Stéphane Lamassé et Philippe Rygiel) | ThatCamp Paris 2010

"Une équipe d’historiens de l’université de Paris I propose la création d’un logiciel libre de statistiques et d’analyse quantitative de données historiques, proposé sur une forge publique, dans le cadre d’un développement collaboratif. L’idée est de réaliser un outil plus facile à utiliser que la référence de l’outil statistique en sciences « exactes », le logiciel « R », plutôt complexe à utiliser pour un non informaticien. Il y a trop peu d’investissement des équipes SHS dans le développement de R, où l’on trouve de très nombreuses librairies produites par des équipes scientifiques de disciplines très diverses. En contrepartie, ce modèle de développement de logiciel libre conduit à un émiettement des outils. Il s’agirait donc de produire un outil plus facile à appréhender par la communauté SHS.

Au delà des questions purement techniques et informatiques, l’équipe représentée par MM Lamassé et Rygiel pose comme enjeu l’importance d’une réflexion à mener sur l’utilisation et l’appropriation par les chercheurs de l’analyse quantitative en sciences humaines. Leur projet souhaite accompagner la création d’outils informatiques d’une réflexion épistémologique sur les méthodes de travail en SHS, en confrontant les points de vue des différentes disciplines sur l’étude quantitative des sources."

Tags:

Posted by: marind

Les Cahiers de Framespa – Nouveaux champs de l’histoire sociale

"Fondés en 2005, les Cahiers de Framespa, revue d’histoire sociale éditée par l’UMR 5136 (Université Toulouse-Le Mirail / CNRS), se proposent d’analyser dans leurs dynamiques les sociétés depuis le Moyen Âge jusqu’à nos jours, en privilégiant le croisement des approches et l’ouverture vers d’autres sciences humaines et sociales. La revue publie des contributions en Français, en Anglais et en Espagnol."

Tags:

Posted by: marind

Revues.org et Zotero : une affaire qui roule! | L’édition électronique ouverte

"Un translator assurait la compatibilité entre Revues.org et Zotero depuis 2008, mais ne permettait l’importation que d’un nombre limité de métadonnées. Un nouveau translator pour Revues.org a donc été développé par l’équipe du Cléo depuis fin 2009 ; il assure désormais une meilleure compatibilité entre Zotero et les revues et livres du portail. Le développement de ce translator s’est notamment basé sur la mise en place et l’harmonisation de métadonnées Prism et Dublin Core qualifié."

Tags:

Posted by: marind

Foursquare, ou comment subvertir les réseaux sociaux » Article » owni.fr, digital journalism

"« Ça me dézingue : les gens se topent comme des malades dans des commerces. Ils utilisent Foursquare exactement comme on leur demande de l’utiliser. Déjà, ils étaient pistés par leur carte bleue, mais au moins, on ne les suivait que lorsqu’ils payaient. Là, ils se fliquent volontairement pour gagner des coupons de réduction. Franchement, on mérite mieux que ça ! Déjà, l’espace réel est constamment envahi par la pub. Les promoteurs de Foursquare nous disent que « c’est ludique », mais c’est un jeu imposé, dont les participants doivent suivre servilement les règles. Nous ne sommes pas que des entités économiques. C’est une impasse que de vouloir reproduire le réel dans le virtuel. La ville n’a plus d’autre imaginaire que les boutiques. »"

Tags:

Posted by: marind

THATCamp Paris – Compte-rendu de l’atelier sur les SIG géo-historiques (Par Léo Dumont) | ThatCamp Paris 2010

"Cette série de présentations a amené à deux constats en vue des discussions :

1. Capacité des SIG à faire émerger de nouvelles problématiques dans les sujets de recherches historiques grâce à l’apport de la dimensions spatiale.
2. Usage des SIG nécessite de se familiariser avec un certain nombre de procédés techniques et de théories issues de la géomatique qui sont trop souvent ignorées des chercheurs en histoire.

L’enjeu de la discussion qui a suivi les présentations s’est porté sur l’identification des besoins en matière de SIG géo-historiques. "

Tags:

Posted by: marind

Votre avis m’intéresse… | Sonal

"Tout va trop bien… Sonal est en ligne depuis quatre mois. Vous êtes plusieurs centaines à l’avoir téléchargé, et pourtant, je n’ai quasiment eu aucun retour. Une dizaine tout au plus.

Je remercie infiniment ceux qui m’ont fait des remarques, cela m’a permis d’améliorer l’outil, mais ce silence m’inquiète un peu, car il peut vouloir dire plusieurs choses :

* Soit tout le monde est ravi. Le logiciel tourne comme une horloge et personne n’y trouve rien à redire (on peut rêver) …
* Soit les utilisateurs rencontrent des difficultés en tentant de l’utiliser et laissent tomber rapidement, préférant retourner à leurs méthodes pourtant fastidieuses mais sécurisantes, et ne m’en informent pas (ce que je peux comprendre)."

Tags:

Posted by: marind