Pour un cinéma numérique durable et open source

“L’équipement des salles de cinéma en numérique est un enjeu financier et culturel majeur pour les réseaux de salles indépendantes. Et si la solution était du côté du modèle économique open source ? Les salles Utopia ouvrent le débat.

Le cinéma est en pleine transition vers le numérique : la dématérialisation de la bobine 35 mm. Déjà se dresse une lutte entre les Majors et les salles indépendantes, un David contre Goliath. Le logiciel libre tiendra-t-il le rôle de David  ? Un article publié sur OWNI et le blog des cinémas Utopia présente les enjeux à venir pour le cinéma.

Au cours des R.M.L.L. 2010, une conférence présentait aussi cette évolution, au travers d’une présentation générale et une autre se focalisant sur la spécification du D.C.I. (proposé par 7 majors américaines) et ses nombreuses contraintes.

Les cinémas Utopias se sont déjà illustrés l’année dernière dans le domaine de l’open source par le lancement de Vidéo en poche. Une solution libre de diffusion de film via clef USB. “

Tags:

Faut-il croire le classement de Shangaï ?

“Nous proposons dans cet article une analyse critique du classement mondial des universités publié chaque année par l’Institut de l’Enseignement supérieur de l’Université Jiao Tong de Shangaï et plus connu sous le nom de « classement de Shangaï ». Après avoir rappelé comment le classement est construit, nous discutons de la pertinence des critères utilisés. Nous analysons ensuite la méthode d’agrégation proposée. Notre analyse se fonde sur les outils et concepts de l’« aide multicritère à la décision ». Nos conclusions principales sont que les critères utilisés ne sont pas pertinents, que la méthode d’agrégation présente des problèmes majeurs et que l’exercice souffre d’une réflexion insuffisante sur les questions liées à la structuration du problème. Le classement de Shangaï, malgré la grande couverture médiatique qu’il reçoit chaque année, n’est donc pas un outil pertinent pour juger de la « qualité » des institutions académiques, guider le choix des étudiants ou des familles, ou promouvoir des réformes du système d’enseignement supérieur. “

Tags:

Concentration et diversité sur le marché du livre – Notes d’un économiste

“Je reconnais également que la position des libraires n’est, collectivement, pas confortable : l’essentiel des librairies vivent de fait grâce à la vente de titres, des ouvrages de Barbara Cartland à Harry Potter qu’il est de bon ton de regarder de haut quand on veut faire partie d’un certain milieu intellectuel. Un grand écart entre la réalité des masses vendues et la représentation de ce qui est culturellement valable. La vie est au contraire plus facile pour les grandes chaînes qui ne se posent pas de telles questions.

Le problème survient donc, selon moi, au moment où la volonté de défendre un statut, ou ce qui est ressenti comme une mission, finit par être en décalage avec la réalité du marché : les revendications de spécificité ou d’aides publiques finissent par être minées par cet écart, faisant le jeu d’un Amazon mettant en évidence qu’il sert les livres que les lecteurs demandent.”

Tags:

Le Cléo lauréat du Grant Google pour les Digital Humanities | L’édition électronique ouverte

“Marin Dacos, pour le Cléo (Centre pour l’édition électronique ouverte) et Patrice Bellot, pour le LIA (Laboratoire informatique d’Avignon), sont lauréats du Grant Google pour les Digital Humanities. Google va en effet attribuer 50000$ aux deux laboratoires le projet de recherche et développement suivant : « Robust and Language Independent Machine Learning Approaches for Automatic Annotation of Bibliographical References in DH Books, Articles and Blogs« .”

Tags:

OTRS: Open Source Help Desk and IT Service ManagementSolution

“OTRS is an open source software system for managing a wide range of business processes, from Help Desk to Support Center to IT Service Management. Based on a set of functions built on a “trouble ticket,” OTRS is built to allow support, sales, pre-sales, billing, internal IT, support desk and many other departments to react quickly and responsibly to inbound inquires. Do you receive many e-mails and want to answer them with a team of agents? You’re going to love OTRS! “

Tags:

Qu’on se le dise : Le Centre pour l’édition électronique ouverte se lance dans le freemium | L’édition électronique ouverte

“C’est cette voie qu’inaugure le Cléo en lançant OpenEdition Fremium le 15 février 2011 (OpenEdition signifie “Tirage illimité” en anglais). Le portail OpenEdition.org mettra en valeur, pour les bibliothèques partenaires, les contenus des trois portails du Cléo augmentés par les fonctionnalités Premium. Celles-ci se décomposent en deux familles. La première repose sur les formats : les articles en HTML sont diffusés en libre accès et les formats PDF et Epub (pour Ipad, Kindle, etc.) sont réservés aux campus ayant acquis le bouquet OpenEdition Freemium. Le deuxième repose sur des services exclusifs ouverts aux bibliothèques abonnées : assistance et formation, alertes par email, fourniture et services de données spécialisés (statistiques de fréquentation par campus, API Calenda, notices UNIMARC…), informations et documentation, association à la gouvernance du projet.”

Tags:

La lecture électronique (Lutin)

“La lecture électronique (ou lecture sur écran) consiste à étudier les comportements (représentations et processus cognitifs) induits par l’usage des technologies numériques. Ces technologies (documents multimédia, hypertextes, web…) modifient à la fois la prise d’information visuelle (visibilité, lisibilité), la compréhension et la mémorisation des informations. De nouveaux champs de recherche s’ouvrent avec le développement rapide du livre électronique (e-book), la tablette graphique et autres téléphones portables dont il s’agit d’évaluer les conséquences cognitives. “

Tags:

On n’achète pas une bibliothèque comme un livre

“Mais l’arrivée du web et surtout la montée des tablettes modifient considérablement la donne et l’attitude du lecteur. Sur un Kindle ou un iPad, on n’achète pas un livre, on se constitue une bibliothèque. On peut lire un livre de la première à la dernière page, mais on en lit souvent plusieurs en même temps et on pourra y revenir à tout moment, à la bonne page ; ou encore on se contentera de feuilleter un grand nombre de livres, zappant de l’un à l’autre, faisant des recherches. Et tout cela en tout lieu, à tout moment, du fait de la portabilité de sa bibliothèque réduite à une tablette. Nous retrouvons un propos souvent tenu ici : le modèle du web est hybride entre celui de la bibliothèque et celui de la télévision.

Dès lors, sans doute le lecteur sera attiré par tel ou tel titre particulier, mais la valeur principale est constitué par l’ampleur et l’adaptation de la collection qu’il pourra constituer et par la vitesse et la commodité de l’accès aux pages. Cette donnée nouvelle modifie vraisemblablement considérablement la sensibilité au prix et donc l’élasticité de la demande, d’autant que le web tend à tirer les prix du contenu vers le bas par l’abondance des ressources accessibles gratuitement et que constituer une collection est un investissement de départ non négligeable pour un e-lecteur.

Conclusion si cette analyse est juste, F. Bon a eu bien raison de baisser drastiquement ses prix.

Tags: