Bragelonne : bilan plus que positif après six mois d’ebook

C’est l’éditeur qui a fait le plus parler de lui ces derniers mois, dans le domaine numérique. Du haut de ses dix ans, Bragelonne s’est aventuré dans la course à l’EPUB sans DRM, comme d’autres, et après six mois, propose un premier bilan complet.

En novembre 2010 sort donc la première offre en livres numériques de Bragelonne. « Le bilan est plus que positif puisque nous sommes devenus en six mois l’un des premiers éditeurs sur le marché des e-books, et le leader en matière d’imaginaire » se félicite la maison.


Salon du livre 2010, le stand

Pour donner quelques chiffres, ces six derniers mois représentent

  • plus de 20.000 ebooks vendus
  • un quart du catalogue disponible, soit près de 200 titres
  • de belles réussites, quelles que soient les plateformes

Mais tout cela, c’était pour la mise en route et le tour de chauffe. « On voulait surtout dire à nos lecteurs qu’on ne les avait pas oubliés », et la suite va bien le démontrer. Dès demain, 23 titres seront dévoilés, dans les domaines de la fantasy, bit-lit, terreur et science-fiction. Raymond E. Feist sera disponible en intégralité, d’ici moins d’un an, avec un ebook à venir par mois.

Même traitement pour Patricia Briggs, avec une opération spéciale.

Ce que les amateurs apprécieront, c’est que l’intégralité des fichiers a été reprise, pour une reconversion aux derniers standards et une compatibilité accrue avec tous les appareils actuels.

La cerise sur le pompon, c’est l’instauration d’un SAV. Celui-ci sera « dédié à tous nos lecteurs qui rencontrent d’éventuels problèmes avec nos fichiers, il permettra entre autres aux utilisateurs ayant acheté leurs e-books avec DRM (notamment via l’iBookstore d’Apple) d’obtenir une copie sans marquage. Ce service est joignable dès aujourd’hui : sav.numerique@bragelonne.fr ».

De quoi combler tout le monde de joie et de bonheur, non ?

Mon lecteur ebook ? Je m’en sers dans la baignoire…

” Eh bien c’est dans la salle de bain que les utilisateurs passent 3 à 4 % de leur temps, avec leur appareil. En comparaison, 21 % du temps d’utilisation se passe avec sa tablette au lit, et 11 % de l’utilisation du smartphone également sur son matelas. Pour 71 % des personnes, l’utilisation d’un lecteur ebook en position allongée est idéale. “

Tags:

TypePad Antispam : Libérez la blogosphère du spam

“LogotypepadantispamEn tant que membre TypePad, votre blog est protégé du spam par un puissant outil que nous appelons TypePad AntiSpam. C’est la plateforme qui fait le travail pour vous contre les spammers et vous permet de nous reporter tout commentaire spamesque qui lui aurait échappé. Nous avons conçu ce moteur antispam pour qu’il puisse apprendre de vous. Chaque fois que vous notifiez un commentaire comme spam, TypePad AntiSpam s’adapte et accroit sa capacité à détecter de nouveaux spams.”

Tags:

LOC Launches Major Metadata Initiative

This week the Library of Congress announced a new initiative that will look at the “wider bibliographic framework” beyond MARC21 and RDA. As their announcement states:

Spontaneous comments from participants in the US RDA Test show that a broad cross-section of the community feels budgetary pressures but nevertheless considers it necessary to replace MARC 21 in order to reap the full benefit of new and emerging content standards.  The Library now seeks to evaluate how its resources for the creation and exchange of metadata are currently being used and how they should be directed in an era of diminishing budgets and heightened expectations in the broader library community.

The Library of Congress will address these issues:

  • Determine which aspects of current metadata encoding standards should be retained and evolved into a format for the future.  We will consider MARC 21, in which billions of records are presently encoded, as well as other initiatives.
  • Experiment with Semantic Web and linked data technologies to see what benefits to the bibliographic framework they offer our community and how our current models need to be adjusted to take fuller advantage of these benefits.
  • Foster maximum re-use of library metadata in the broader Web search environment, so that end users may be exposed to more quality metadata and/or use it in innovative ways.
  • Enable users to navigate relationships among entities—such as persons, places, organizations, and concepts—to search more precisely in library catalogs and in the broader Internet.  We will explore the use of promising data models such as Functional Requirements for Bibliographic Records (FRBR) in navigating relationships, whether those are actively encoded by librarians or made discernible by the Semantic Web.
  • Explore approaches to displaying metadata beyond current MARC-based systems.
  • Identify the risks of action and inaction, including an assessment of the pace of change acceptable to the broader community: will we take incremental steps or take bolder, faster action?
  • Plan for bringing existing metadata into new bibliographic systems within the broader Library of Congress technical infrastructure—a critical consideration given the size and value of our legacy databases.

This is a Good Thing. A REALLY Good Thing.

Mon lecteur ebook ? Je m’en sers dans la baignoire…

Une récente étude vient de passer en revue les usages de 12.000 utilisateurs de tablettes, smartphones et autres lecteurs ebook sur le territoire étatsunien. Juste pour savoir comment les uns et les autres se servaient de leurs appareils.

Alors assis, couché, debout, allongé ? Sous la table, sous la douche ? Ou les consommateurs utilisent-ils leurs appareils ?

Eh bien c’est dans la salle de bain que les utilisateurs passent 3 à 4 % de leur temps, avec leur appareil. En comparaison, 21 % du temps d’utilisation se passe avec sa tablette au lit, et 11 % de l’utilisation du smartphone également sur son matelas. Pour 71 % des personnes, l’utilisation d’un lecteur ebook en position allongée est idéale.

Ce qui est amusant, c’est que 70 % des utilisateurs de smartphones utilisent leur appareil… pendant qu’ils regardent la télévision.

Pour les tablettes, les usages sont les suivants

  • 70 % devant la télévision
  • 57 % dans son lit
  • 44 % avec des amis ou de la famille
  • 42 % en attendant un truc

Reste que le smartphone est le plus utilisé de tous les appareils, et surtout, qui sert à tout : 68 % pour regarder la télé, 59 % pour faire des achats ou en attendant quelque chose, 58 % pour montrer des trucs à la famille…

Enfin, inutile de le préciser, mais ça va mieux en le disant : l’iPad a bouleversé complètement les usages. Et justement dans le domaine des achats, particulièrement. Près de 7,6 % de la population américaine possède une tablette.

Open Access Journal Growth in Canada: 2/3 of Learned Journals With Some OA

The Canadian Association of Learned Journals has released its annual
report

on scholarly journal publishing in Canada. The report finds a growing
percentage have adopted open access models – 25 percent are fully open
access and an additional 39 percent have a “moving wall” for open
access (articles become openly available over time).

Why Facebook Uses Apache Hadoop and HBase

“Dhruba Borthakur, a Hadoop Engineer at Facebook, has published part of a paper he co-authored with several of his engineering co-workers on Apache Hadoop. The first part of the paper explains Facebook’s requirements and non-requirements for a data store for its revamped Facebook Messages application and the reasons it chose Apache Hadoop to power it. The paper will be published at SIGMOD 2011.”

Tags: