Une simple adaptation ? L’héritage du dépôt légal face à la mutation numérique

La diffusion des technologies numériques, et notamment le rôle croissant des applications et des services de l’Internet, ont radicalement changé notre façon d’accéder, de produire, de diffuser et de partager des produits culturels – modifiant ainsi notre rapport à la culture. Il s’agit d’un bouleversement fondamental, de trois points de vue. On peut tout d’abord remarquer la rapidité du phénomène : le Web a une petite vingtaine d’années, et son utilisation grand public est plus récente encore. Il faut ensuite souligner sa dimension universelle, c’est-à-dire sa capacité à toucher tous les acteurs (auteurs, éditeurs, diffuseurs, « consommateurs », analystes, chercheurs) et tous les domaines (musique, cinéma, livre, production scientifique…). Il y a enfin son caractère irrémédiable. Il n’est guère probable que nous puissions assister à un mouvement inverse ; l’utilisation du numérique ne relève pas d’un effet de mode mais bien d’un mouvement de fond.

Tags: