L’édition électronique | Bulletin des Bibliothèques de France

“Ainsi, proposant un ordre de ce que nous croyions être le chaos, Marin Dacos et Pierre Mounier dessinent, en conclusion de leur ouvrage, ce que pourrait être leur livre électronique idéal comme ils ont pu le faire le 13 mai 2010 lors de la publication d’un point de vue dans le journal Le Monde 7. Celui-ci doit être lisible (c’est-à-dire décrit dans un format ouvert, conservable dans le temps, adaptable sur tous les systèmes de lecture), manipulable (possibilité d’effectuer des copier-coller, d’annoter et de recomposer), citable (c’est-à-dire bénéficier d’un identifiant unique), et surtout interopérable (c’est-à-dire capable de fonctionner avec d’autres systèmes informatiques sans restriction d’accès ou de mise en œuvre). Ce cahier des charges ainsi dressé, les deux auteurs de L’édition électronique nous donnent à comprendre les débats qui se font jour chez les éditeurs mais pas uniquement… En intégrant ainsi un vaste écosystème numérique en réseau, le livre/texte n’a plus besoin d’être pensé comme une entité monolithique mais comme une chaîne de caractères algorithmiques en recomposition et en circulation continue et permanente.”

Tags: