Le prix de la gratuité | Blogo-Numericus

“On y apprend que le programme général coût 3,7 millions de dollars. Ce montant, de toute évidence, n’intègre pas le salaire des professeurs qui donnent les cours… De toute évidence, également, le montant n’est pas surestimé ni affolant. Il est simplement élevé parce qu’il faut fournir beaucoup de travail dans différents métiers (voir Les cinq piliers de l’édition électronique). Le MIT indique qu’il paie directement la moitié de cette somme, qu’une autre moitié est payée par des sponsors et des financements publics, et qu’il reçoit 200 000$ de dons de ses lecteurs chaque année. Belle performance, qu’ils veulent pousser à 500 000$. La crise est bien sûr passée par là, mais elle ne change rien à la situation : le libre accès a un coût. Cecilia d’Oliveira, executive director du MIT OpenCourseWare utilise l’expression « The Cost of Free« , que je reprends dans ce court billet : le coût de la gratuité. Comme je l’ai indiqué plus haut, la gratuité n’est pas le bon terme, mais il est frappant.”

Tags: