20 blogs pour tout suivre sur le livre numérique

Les 20 meilleurs blogs de la bouquinosphère numérique

Affordance d’Olivier Ertzscheid Tout est document
Alain Giffard Ce que la lecture industrielle transforme
Actu des ebooks La veille techno de Florent Taillandier
Bibliobsession Silvère Mercier bibliobsédé du bouillon
Blogo-Numericus Le blog à 2 voix de Marin Dacos et Pierre Mounier
Bruno Rives La veille sur le papier électronique
Comptoir de la BD La BD numérique en plus
eBouquin L’actualité des lecteurs numériques
Frédéric Kaplan Le blog des futurs du livre
if:book Le blog de l’Institut pour l’avenir du livre américain
Jean-Michel Salaün Un regard sur l’info-doc.
La Feuille Le regard averti d’Hubert Guillaud
La Grange Le magnifique repère de Karl Dubost
La Souris Grise L’univers des applis/livres pour les enfants
Le Tiers Livre L’indispensable François Bon
Los Futuros del Libro Les réflexions de Joaquín Rodríguez
Silex L’excellent carnet de note de Lionel Maurel sur l’évolution de la propriété intellectuelle à l’heure du numérique
SoBookOnline Une très bonne revue de web sur l’actualité de l’édition électronique
TeXtes L’excellent blog de Virginie Clayssen
TOC O’Reilly L’actualité de l’édition numérique par l’équipe O’Reilly

Tags:

Du spam sur les étagères d’Amazon

Vous vous souvenez de Jack Nicholson dans Shining, tapant sans fin sur sa machine à écrire la phrase «  All work and no play makes Jack a dull boy  »  ?  Le personnage du film pourrait aujourd’hui sans problème (pour peu qu’il y ait du réseau dans son hôtel perdu dans la montagne) publier un livre composé uniquement de cette phrase répétée sur 500 pages. Il aurait facilement transformé le fichier en EPUB, puis mis en vente ce fichier dans la section ebooks d’Amazon. Je ne dis pas qu’il aurait pu l’y laisser très longtemps, ni qu’il en aurait vendu des quantités, mais l’essai a été tenté par Mike Essex, un spécialiste de la recherche en ligne de l’agence britannique de marketing numérique Impact Media. Il a copié puis collé des centaines de fois les paroles d’une chanson, en a fait un fichier numérique qu’il a publié sur Amazon, et a attendu. Rien. Rien n’est mis en place pour détecter un faux livre de ce type. Bien sûr, personne d’autre ne s’amuse à publier exactement ce type de faux livres, mais il en existe bien d’autres, fabriqués à partir de texte aspiré sur le web, ou bien reprenant sans aucun effort éditorial particulier des ouvrages du domaine public. Faites l’expérience  : tapez   »Manuel Ortiz Braschi  » dans le moteur de recherche d’Amazon US. Cet «  auteur  » a 3090 ebooks à son actif  à l’heure où j’écris , vendus le plus souvent 3,44 $…

Tags:

(Thinking about) Open Access eBooks

As e-books emerge into the public consciousness, “Open Access”, a concept already familiar to scholarly publishers and academic libraries, will play an increasing role for all sorts of publishers and libraries. This chapter discusses what Open Access means in the context of e-books, how Open Access e-books can be supported, and the roles that Open Access e-books will play in libraries and in our society.

Tags:

Mon lecteur ebook ? Je m’en sers dans la baignoire…

” Eh bien c’est dans la salle de bain que les utilisateurs passent 3 à 4 % de leur temps, avec leur appareil. En comparaison, 21 % du temps d’utilisation se passe avec sa tablette au lit, et 11 % de l’utilisation du smartphone également sur son matelas. Pour 71 % des personnes, l’utilisation d’un lecteur ebook en position allongée est idéale. “

Tags:

L’édition électronique dans les pays du Sud : émergence de nouveaux modèles ? Conférence de l’Université d’été | L’édition électronique ouverte

“« Le numérique, on le sait bien, est en train de transformer les bases mêmes de l’édition à une échelle planétaire. Évidemment, ce procès a pris une force extraordinaire après l’apparition du Kindle et du iPad. Cependant, dans les pays en développement (région qui rassemble l’énorme majorité de la population mondiale et qui est aujourd’hui le moteur de la croissance globale), les Kindle et les iPads ont une présence absolument minuscule. Cela signifie qu’il n’y a donc pas eu encore d’édition numérique dans le Sud? Pas du tout: un nombre considérable d’entrepreneurs de ces pays travaillent sur des modèles autochtones très puissants qui n’apparaissent pas dans les médias du « mainstream » mais qui montrent que l’Amérique Latine,l’Afrique, le Moyen Orient, la Russie, l’Inde et la Chine auront un rôle central dans l’édition numérique du futur. »”

Tags:

Circulation des savoirs à l’ère numérique – Circulation of knowledge at the Digital Age

“Du 12 au 16 septembre 2011, le Cléo organise sa « deuxième université d’été de l’édition électronique ouverte ». Comme pour la première édition, c’est un ensemble cohérent de conférences, de cours et d’ateliers pratiques qui seront proposés aux participants au cours d’une semaine complète de formation à Marseille sur le campus Saint-Charles de l’Université de Provence. Tous les aspects de l’édition électronique seront abordés. Le développement des supports mobiles de lecture, la recherche de nouveaux modèles économiques pour le libre accès, l’émergence de nouveaux métiers pour l’édition (community manager) et de nouveaux dispositifs de médiation en bibliothèque (learning centers) feront l’objet d’une attention particulière.”

Tags:

A quoi ressemblerait Wikipédia version papier ? | eBouquin

“A quoi pourrait bien ressembler Wikipédia en version papier ? C’est la question à laquelle a tenté de répondre, en images, le photographe anglais Rob Matthews. Ce dernier s’est “amusé” à imprimer 2559 articles de l’encyclopédie en ligne, soit quelques 5000 pages de contenu assemblées sous la forme d’un livre papier.

Si on fait un rapide calcul : considérant que Wikipédia a dépassé les 15 millions d’articles, il faudrait imprimer environ 30 millions de pages A4 – ou 6000 volumes de 5000 pages -, ce qui représente une surface totale de 1,875 millions de m², de quoi recouvrir une fois Monaco ou 4 fois le Vatican avec des pages Wikipédia !”

Tags:

DRM: ne dégoûtons pas les acheteurs de livres numériques – Aldus – depuis 2006

“Rien n’est couru pour l’instant mais l’année qui s’annonce va être décisive… DRM et prix élevés sont sur la sellette, nous le savons tous. A l’heure où l’on va beaucoup communiquer sur le livre numérique, les enjeux sont très importants. Ne pas le comprendre serait une erreur historique et je pèse mes mots. Si nous ne voulons pas dégouter les vrais acheteurs, message clair: suppression pure et simple des DRM, pour la musique -après un long calvaire de la profession- c’était début 2009 à MacWorld, rappelez-vous”

Tags: