The New Supply Chain and Its Implications for Books in Libraries (EDUCAUSE Review) | EDUCAUSE.edu

“Over the past decade or more, academic libraries have become increasingly sophisticated in managing their workflow, ingesting huge amounts of content with relatively low administrative costs as they struggled with the growth in the quantity of scholarly publications and the tightening vise of budget contractions. A relatively new innovation in this collection building is patron-driven acquisitions, familiarly known as PDA, which has now moved from the experimental stage into a more central part of the practices of many libraries.”

Tags:

USA : les ventes de livres électroniques explosent

L’association des éditeurs américains vient de rendre public les derniers chiffres concernant les ventes de livres électroniques aux Etats Unis. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le marché de la lecture numérique outre-Atlantique se porte bien. Les ventes ont en effet progressé de 115,8% entre janvier 2010 et janvier 2011 avec un chiffre d’affaire mensuel passant de 32,4  à 69,9 millions de dollars.

Alors que les ventes globales de livres aux Etats Unis pour le mois de janvier s’élevaient à 805,7 millions de dollars, le segment du livre numérique est en passe de franchir la barre des 10% de parts de marché. Une progression vertigineuse qui tend à montrer que les efforts réalisés par Amazon, Google, Apple, Barnes & Noble et les éditeurs américains sont en train de porter le fruit. La démocratisation du livre électronique aux Etats Unis ne fait que commencer, mais elle a le mérite de déjà exister…

Amazon en avance, le reste du marché à la traîne

Les différents acteurs de l’édition numérique aux Etats-Unis se sont lancés depuis plus d’un an dans une course au catalogue le plus riche. A grand renfort de livres gratuits et de partenariats avec Google, Barnes&Noble, Sony et Apple noie le maigre contenu sous droits dans une masse de grands classiques. Mais que se passe-t-il lorsque l’on veut lire une sortie récente? Le mieux reste d’aller faire un tour chez Amazon dont le catalogue est toujours le plus important. Et de loin !

Le site Labnol.org s’est penché sur la question est nous livre ce graphique étonnant.

Amazon dispose bien du catalogue le plus important, laisse derrière elle le reste de la concurrence. La “machine à lire” d’Amazon est d’une mécanique redoutable. Le Kindle reste le reader le plus diffusé aux Etats-Unis (et au monde) et avec une communauté de lecteurs très active. Les achats d’ebook sont très réguliers et les éditeurs y retrouvent plus facilement leur compte que sur les plateformes mineures de Sony ou encore d’Apple. Proposer son catalogue sur le store de Sony ou d’Apple ne fournit pas la même mise en avant que sur le Kindle Store, ni les mêmes débouchés. Une fois ce constat fait, le choix n’est pas difficile à faire.

Partager cet article :

Twitter
Facebook
Digg
del.icio.us
Wikio
Netvibes
email
Print
PDF